Dans l’ombre de la lumière

L’été touche à sa fin… Mais la lumière de septembre a cette clarté particulière qui n’est pas sans me rappeler le souvenir d’un livre, découvert il y a quelques semaines et dont j’ai envie de vous parler.
Dans L’Ombre de la Lumière est le récit en creux, dans les coulisses et les non-dits, de ce que fut la vie de Saint Augustin, à travers celle de sa femme. Le roman imaginaire de la vie d’Elissa – qui fut également la mère de son fils – est une histoire d’amour infini, mais d’amour perdu. Nous sommes entre Carthage, Thagaste et l’Italie, au coeur du Ve siècle romain, dans le miroitement et sur les rives de la Méditerrannée. La vie telle que la vivaient les disciples de Mani, faite de labeur mais également de lumière, de nature, de joies et de plaisirs simples. Elissa et Augustinus, avant d’avoir la révélation de la foi catholique, partageaient cette croyance et cette exigence commune qu’« en dépit de l’opacité du mal un peu de clarté pourrait être sauvegardée ». Appelé par une force supérieure, il a renié sa vie, ses passions et l’a chassée, la séparant de son fils. Sa vie entière, elle a pourtant continué à l’aimer, à y penser, à lui parler. A aimer leurs lieux, leurs souvenirs, à retrouver par la mémoire des sens tous les plaisirs de leur vie passée.
La présence de cette femme au monde, au temps, à la sensualité et au corps, magistralement décrite par l’auteure, semble le reflet inversé de ce que fut la vie du Saint, toute d’abstraction et de théorie. Alors, amour humain, amour divin… lequel, finalement, rend plus heureux notre passage sur cette terre ?

ombre de la lumière 2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s